Lundi - Vendredi: 8:00 à 17:30

Evaluation environnementale et sociale préliminaire du projet de mise en œuvre et d’exploitation de mini centrales solaires dans 31 villages des régions de Kaffrine, Tambacounda et Kédougou

Client : N/A Pays : Sénégal

Informations sur le projet

  • Date : 18 Décembre 2019
  • Région : Régions de Kaffrine, Tambacounda et Kédougou
  • Bailleur : N/A
  • Type : Socio-Economie

Description du projet

L’évaluation préliminaire de l'impact environnemental et social a pour objectif d’identifier les risques et impacts potentiels du projet sur l’environnement au regard des interventions de celui-ci. Il constitue un instrument essentiel pour déterminer et évaluer au niveau stratégique les impacts environnementaux et sociaux que la mise en œuvre du projet pourrait entrainer. Il définit, en outre, un cadre de suivi et de surveillance environnementale ainsi que les dispositions institutionnelles lors de la mise en œuvre du programme pour réduire et/ou éliminer les impacts négatifs sur l’environnement.
Ce projet prévoit la construction de mini-réseaux avec centrales solaires photovoltaïques dans les villages cibles. L’objectif étant d’assurer une fourniture continue pour ces villages. Dans ce cadre, il est prévu l'électrification de 31 villages, ce qui permettra l’accès à l’électricité pour environ 41 779 personnes réparties en 4 030 ménages dans les trois régions de la zone d’étude. Le système photovoltaïque constitue l’option la plus répandue pour l’électrification rurale décentralisée, appréciée pour sa modularité, la fiabilité de ses composants et la facilité d’entretien.
Le Cabinet EDE a identifié et analysé les interactions possibles entre les composantes biophysiques (sol, air, eau, végétation, faune) et sociales (santé des populations, revenus, etc.) du milieu et les activités du projet sources d’impacts. Les activités potentiellement sources d’impacts négatifs sur les composantes environnementales et sociales dans la zone d’intervention du projet pourraient être générées par les réalisations suivantes :
- construction de centrales solaires photovoltaïques
- construction de réseaux électriques (lignes de transmission)
- acquisition et installation d’équipements nécessaires
- gestion du projet.
Il ressort de cette étude que les services rendus par l’électricité dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement sont nombreux dans les villages des régions de Kaffrine, Tambacounda et Kédougou. Ils interviennent tant sur le plan environnemental, social qu’économique :
- Réduction des pollutions dues aux piles ainsi qu’au transport et à l’utilisation de pétrole
- Séquestration de carbone par les activités de GRN
- Réduction des émissions de GES
- Amélioration du cadre de vie grâce aux infrastructures sociales ;
- Développement de l’éclairage public pour lutter contre l’insécurité ;
- Renforcement des relations sociales grâce aux cadres de concertation
- Mécanisation des pompages pour améliorer la qualité de l’eau et réduction des risques de maladie
- Amélioration de la communication (usage téléphone portable) et des liens avec l’extérieur ;
- Allègement des travaux domestiques (forages et moulins à céréales fonctionnant à l’électricité) ;
- Augmentation des revenus des femmes grâce aux activités génératrices de revenus ;
Par ailleurs, les activités d’installation des mini-centrales solaires dans les villages cibles vont potentiellement engendrer des impacts négatifs sur le milieu biophysique et sur la santé des populations et des animaux. Ces impacts pourront intervenir dans les différentes phases de mise en œuvre : phase de préparation des sites, phase de travaux et phase d’exploitation des infrastructures.

Mission

N/A

Satisfaction client


PHOTOS & VIDEOS